accueil
horaires
inscriptions
parcours
recompenses
reglement
lieu
Les résultats 2013 du TRail des Marcassins
Les résultats 2018
Les résultats 2016 du Trail des Marcassins
commentaires
partenaires
SPORT LECLERC St Ouen l'Aumône
HOKA ONE ONE
sport_up
Visitez le site de SAINT BRICE ATHLETISME

Vous étiez 951 engagés dont 213 féminines et 679 à passer les lignes d'arrivées des deux courses au programme.

Au total, 29 abandons, en majeur partie sur le 34 km qui a vu 260 arrivants dont 31 féminines.

Le vainqueur Olivier MANSUY franchi la ligne d'arrivée avec à peine deux secondes d'avance sur son poursuivant Julien BEGYN en moins de 2h35.

La lauréate du 34 km Linda-Lee FOLSCHER est la première féminine depuis que le 34 km existe (2013) à passer sous les 3h20 avec un super temps de 3h08 laissant sa seconde à 21 minutes.

SUr le 17 km, le vainqueur Pierre-Jean BESSON, en tête dès le début (voir photo) termine ces 17 km difficiles en 1h 11 à environ 1 minute de la meilleure performance de ces dernières années. Marie-Line HAMON, chez les féminines remporte l'épreuve du 17 km en 1h25min 01 devançant Marion BOUDE et Tiphaine GERMAIN respectivement en 1h28min 01 et 1h28min34

Bravo à tous, d'avoir su braver ces kilomètres rendus très difficiles par les pluies incessantes de ces 15 derniers jours. Curieusement, il y eu moins de bobos que l'année précédents, mais les abandons furent plus nombreux sur le 34 que les autres années.

Retour sur le trail du 28 janvier 2018

magasin de sport 95
Running et Trail Hommes - Femmes

28 janvier 2018

PODIUMS 17 km - Femmes                                                               HOMMES                                                               V2 Femmes

PODIUMS 34 km - Femmes                                                               HOMMES                                                               V2 Femmes

Podium V3 du 17 km

Clic sur les photos pour les agrandir

Linda Lee FOLSCHER l'internationale sud africaine de triathlon

Olivier MANSUY-Julien BEGYN

Marie LIne HAMON

Jean Pierre BESSON